Afterwork : Les 9 phrases pour engager (ou pas) une conversation ⊱ Lucile Quillet

Anne Cherret de la Boissière, coach et fondatrice du cabinet UP United Partners, nous donne les do et les don’t des « phrases starters » pour engager la conversation sans gêne ni lourdeur. Avec deux règles fondamentales : s’appuyer sur le dénominateur commun de l’assistance (une conférence, une relation…) pour trouver un sujet de discussion et donner l’impression que l’on fait partie de la même communauté.

Do : “Ah oui ! D’ailleurs…”

D’abord, vous écoutez. Dans la mesure où vous avez compris de quoi vos camarades parlaient, vous pouvez utiliser une interjection rebond pour entrer en piste.

Don’t : “Excusez-moi, je ne veux pas vous déranger…”

En vous excusant de déranger, vous dérangez.

Do : “Qu’avez-vous pensé de cette conférence ?”

Au moment d’aller chercher une coupette, demandez tout simplement à votre voisine si elle a apprécié la conférence. Elle n’aura aucune raison rationnelle de ne pas vous répondre. Et sera probablement soulagée d’avoir enfin quelqu’un à qui parler.

Don’t : “Ce discours… Quelle galère, non ?”

On évite le négatif. On ne sait jamais quel lien existe entre telle et telle personne

Do : “Je vous croise souvent et pourtant je ne connais pas votre nom”

« Je vous croise souvent mais je ne connais pas votre nom ! Moi c’est Patricia, enchantée. »

Don’t : “Bonjour, je m’appelle Patricia”

L’option « franco » est réservée à ceux qui ont tellement confiance en eux que l’autre n’osera même penser que vous vous imposez sans gêne.

Do : “Incroyables ces chips bleues au guacamole !?”

La surprise peut rapprocher les gens. Parlez des chips mais pas des tomates cerise en forme d’étoiles, ce serait trop. Passez à la suite et intéressez-vous à la personne qui a ri à votre remarque.

Don’t : “Bah alors, qu’est-ce que c’est que cette cravate canard ?”

Vous insérer dans la conversation en humiliant autrui n’est pas correct.

Do : “Incroyable le match d’hier” ou “Quel temps !”

Même l’entrée en matière la plus boring peut se tenter. « On peut rebondir sur l’actu ou la météo. Tout le monde sait que c’est un starter. Parfois, on ne peut pas en faire l’économie. »

En pratique : Les autres vous regarderont peut-être interloqués pour avoir clâmer cette information d’une banalité sans bornes. Mais vous faites le sale job que personne ne veut faire, à savoir : briser la glace. On ne vous en voudra pas. Au contraire, vous pouvez vous bâtir une réputation d’ « ambianceuse » hors pair.

Source: Afterwork : Les 9 phrases pour engager (ou pas) une conversation

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s