Candidats, 3 trucs pour réseauter (quand on n’aime pas ça)

1 – Demander des renseignements

Tout le monde aime aider, parler de son travail, se mettre en valeur.

– Ne demandez pas l’impossible, comme par exemple un job. Ils n’en ont pas, ils seront peinés de ne pas pouvoir vous aider, et la prochaine fois ils vous éviteront.

– Par contre demandez des informations et des contacts sur leur travail, leur entreprise et dans le domaine qui vous intéresse. Ils seront ravis de pouvoir vous faire plaisir et de se mettre en valeur.

Vous obtiendrez ainsi des arguments percutants quand vous répondrez à une annonce ou enverrez une candidature spontanée… et vous pourrez les rappeler facilement une prochaine fois. En outre, si vos contacts n’ont pas de poste à vous proposer, l’intérêt est d’avertir votre réseau de votre situation et de votre recherche : ce sont régulièrement les contacts de contacts, à terme, qui aide concrètement à débloquer la situation.

2 – Préparer vos coups de fil

– Organisez votre démarche en faisant une liste claire des personnes à contacter avec nom, adresse, N° téléphone et toute l’information que vous connaissez à leur sujet.

– Apprenez vos premières phrases par coeur (pitch de présentation ou contextualisation et objet de votre demande) pour dépasser la période de stress du premier contact. Vous verrez que la suite viendra beaucoup plus facilement.

3 – Prenez le temps de démarcher

– Fixez-vous des plages horaires précises d’au moins deux heures et un nombre d’appels à faire. Pas moins d’une vingtaine à la fois car il y a dans ce type de travail un effet d’entraînement.

– Installez-vous au calme pour ne pas être dérangé et pour pouvoir “reprendre votre souffle” après quelques appels.

– Mixer les appels « faciles » auprès de personnes que vous connaissez bien et les plus difficiles auprès de contacts plus éloignés au fil du temps.

– Notez les résultats de chaque appel pour vous assurer ne rien oublier. En effet, vos contacts n’attendent pas votre appel. Il vous faudra les rappeler plusieurs fois, peut-être parler à leur assistante ou leur envoyer des emails…

– N’interrompez pas votre séquence d’appels pour rechercher une information complémentaire, envoyer un email à votre interlocuteur par exemple, si cela peut être reporté après votre période de phoning.

Et soyez persévérant ! Un peu chaque semaine. Dans ce type de démarche, le succès est toujours au rendez-vous, mais il faut y consacrer du temps.

Christian Gury, conseiller des cadres et dirigeants

via Candidats, 3 trucs pour réseauter (quand on n’aime pas ça).

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s