Les 6 étapes pour construire sa réputation numérique ⎟Aurelie Tachot

Comment sortir gagnant du « name googling »

1 Faire un diagnostic de votre e-réputation

Vous souhaitez mesurer votre popularité virtuelle ? Il suffit d’entrer votre prénom et nom dans un moteur de recherche. Si ce qui ressort ne vous satisfait pas, votre priorité sera d’ajouter du contenu sur le web – via vos profils sur les réseaux sociaux, votre blog ou des commentaires à des articles – qui permettront de mettre en valeur vos différents talents. Cette stratégie n’effacera pas les traces numériques inappropriées mais permettra toutefois de les reléguer à la deuxième page des résultats de recherche.

2 Déterminer le message que l’on veut laisser sur le web

Face aux nombreux outils qui s’offrent à vous pour construire votre réputation numérique, il faut être méthodique. Commencez par déterminer quel message vous souhaitez véhiculer et quels aspects de votre carrière vous désirez valoriser. Avez-vous pour ambition de vous positionner en tant qu’expert sur un sujet ? Souhaitez-vous toucher une cible de recruteurs dans le cadre d’une recherche d’emploi ? « Ce n’est qu’une fois la cible déterminée et les objectifs de carrière clarifiés qu’un candidat ou salarié peut savoir s’il est plus pertinent de se tourner vers un média froid comme un blog ou des outils à forte viralité comme Twitter », explique Jean-Noël Chaintreuil, directeur de l’agence Digidust.

3 Protéger son nom

Plutôt que d’attendre qu’un de vos homonymes occupe les premières pages de Google et sème la confusion sur la toile, protégez votre patronyme en réservant un nom de domaine ou en optant pour un pseudo non recensé. Un site comme KnowEm vous permettra de savoir quel nom est disponible sur quel réseau.

Si un illustre inconnu portant le même nom que vous prend la parole sur les mêmes domaines que les vôtres, vous devrez livrer une mini-guerre virtuelle. En clair, il vous faudra affirmer votre identité numérique afin que votre homonyme n’entrave pas votre réputation. Pour rester en veille, le mieux est de s’abonner aux alertes Google, qui vous permettront de recevoir par e-mail toutes les données associées à votre nom au fur et à mesure de leur apparition sur le web.

4 S’inscrire sur les réseaux sociaux

Viadeo et LinkedIn sont désormais incontournables pour les professionnels « évoluant dans des secteurs où les DRH sont susceptibles de vérifier votre identité en ligne », souligne Pascale Baumeister, consultante en personal branding. Ces réseaux, qui offrent un bon référencement, permettent à quiconque taperait votre patronyme dans Google, d’appréhender votre image professionnelle. Pour parfaire sa réputation avec ces plateformes, Benjamin Chaminade, dirigeant du cabinet Trendemic, conseille d’utiliser « les fonctionnalités permettant d’obtenir des recommandations d’anciens collègues, managers, clients… » Un critère différenciant qui vous permettra de donner du poids à votre expertise et de gagner en crédibilité.

5 Investir les portails spécialisés

Luxury Society pour les professionnels du luxe, AACC pour les communicants, DeviantArt pour les graphistes… De nombreux portails spécialisés permettent aujourd’hui de construire son e-réputation dans un domaine d’activité précis. « Puisqu’ils sont ciblés, ces outils offrent moins de contacts mais beaucoup plus d’impact à ceux qui souhaitent qualifier leur audience », assure Jean-Noël Chaintreuil. Tout comme les communautés de talents, généralement créées par les entreprises pour identifier les potentiels. Ces espaces, qui proposent les mêmes fonctionnalités que les réseaux sociaux, permettent aux candidats et aux salariés de « prendre la parole en se positionnant en tant qu’expert vis-à-vis de leurs pairs », précise Benjamin Chaminade.

6 Susciter l’intérêt

Obtenir la reconnaissance de vos pairs ne peut se faire qu’au travers de prises de paroles qualitatives. Pour susciter l’intérêt, vous pouvez partager votre expertise sur les blogs influents, participer à des webinars concernant votre spécialisation, mettre en lumière d’autres experts en espérant qu’ils vous rendent la pareille… « Le blog est une carte de visite intéressante à condition que les articles portent sur des sujets spécialisés comme le développement d’un produit pointu », illustre Pascale Baumeister. Si vous choisissez ce support, inutile de noyer vos lecteurs avec des publications quotidiennes. « S’il est passionnant, un billet rédigé tous les mois et envoyé sous la forme d’une newsletter peut suffire à se faire un nom. »

via Les 6 étapes pour construire sa réputation numérique.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s