Roland Claquos, ou quand le tennis devient une affaire de fromage – Le Point

Coup dur pour le brocciu. Pourtant “très frais”, le fromage corse s’incline face aux “coups persillés” du bleu du Vercors et quitte Roland Claquos. “Trop mou, ce brocciu !” lance un supporteur du bleu. “Victoire méritée”, renchérit un autre. Qualifié, son adversaire affrontera le “fantasque” gorgonzola italien pour une place en 16es de finale. Ce dernier fait figure de rescapé, alors que seuls six des dix-neuf fromages étrangers ont passé le premier tour. Depuis son lancement en marge de Roland-Garros, le 26 mai, le tournoi fictif a rassemblé plus de 1 200 personnes sur Facebook. Derrière son ordinateur, Ludovic jubile. Bourré d’imagination, le fromager des Yvelines avait tout prévu. De la sélection des fromages au tirage au sort, en passant par les tableaux et les horaires des matches, tout était clair dans sa tête depuis plusieurs semaines. Au total, ils sont 128 à participer à cette première édition. Parmi eux, 32 têtes de série : “On a pris les fromages AOP (appellation d’origine protégée) les plus vendus en France en 2011”, explique Ludovic, très sérieux. Son tiercé est le suivant : comté, roquefort et reblochon. Un seul fromage étranger, à savoir le parmesan, a réussi à se faire une place au milieu du gratin hexagonal. Il est tête de série numéro trente.

lire la suite: Roland Claquos, ou quand le tennis devient une affaire de fromage – Le Point.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s